bandes dessinées romans fantastique vampires
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ecrits

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim 2
Victime


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Ecrits   Jeu 23 Oct - 19:15

J'écris un peu sur les vampires, des exercices imposés en temps limité. Cela a commencé il y a un ou deux ans avec des speeds sur un forum essentiellement graphiques. Là, je viens de recommencer à faire mes petits portraits écrits vampiriques. L'écriture est assez rapide dans l'ensemble.

Avant de sortir

Là, elle s'habille. Sur son ventre, une cicatrice sanguinolente s'étend. Posé non loin d'elle, sur un tonneau métallique rouillé de son taudis, un couteau ensanglanté qu'elle n'a pas encore nettoyé. Sur le sol, une trainée de sang correspondant à des flaques qu'elle a épongé négligemment avec un vieux drap poisseux. A un bout de la trainée, un foetus mort il y a peu avec en dessous, d'autres foetus en tas moins frais pour ne pas dire pourrissant au fur et à mesure que l'on descend dans cette pyramide mortuaire.

Ce foetus, c'est son enfant ou plutôt ses enfants car chaque jour, durant son sommeil, il renaît. Il a six mois et cinq jours exactement. Le nombre d'heure et de minutes, elle ne s'est jamais amusée à les compter. Elle n'a jamais aussi été vraiment sûre du six mois et cinq jours mais la date du rapport qu'elle avait pris comme point de départ du comptage était celui qui lui avait été le plus agréable.

On l'avait vampirisé alors qu'elle était enceinte. De six mois et cinq jours exactement. Elle avait du coup acquis la vie éternelle et son bébé aussi. Elle ne vieillissait plus, lui non plus et il restait accroché à elle comme un nouvel appendice. Au début, elle avait pleuré mais avait gardé le secret espoir d'accoucher un jour. Puis le temps avait passé, les neuf mois théoriques dépassés depuis longtemps, son ventre qui ne grossissait plus, elle avait compris et avait dû se résigner: elle n'accoucherait plus. La première fois qu'elle avait ouvert son ventre, cela lui avait fait mal. C'était une douleur psychologique plus que physique. La barrière tabou du suicide. Même quand on est une vampire, cette limite n'est pas facile à franchir. Mais elle voulait savoir, savoir à tout prix. Etait-il vivant ? Etait-il encore vivant et ce même si comme elle, il était devenu un monstre ? Et puis elle l'avait vu. Mort. Il ne bougeait pas, demeurant fixe, incapable de quoi que ce soit, pas même une respiration. La première fois, elle avait passé le reste de sa nuit à pleurer en le serrant dans ses bras. C'était son petit, son bébé, sa chair de sa chair. Le lendemain, elle le tenait encore putréfié mais plus pour trés longtemps. Son ventre cicatrisé s'était à nouveau arrondi durant la nuit. Il était revenu. La deuxième fois qu'elle s'était ouvert le ventre, c'était pour voir, pour voir ce qu'il lui arrivait. Que se passait-il donc ? Pourquoi son ventre avait-il à nouveau gonflé ? IL était parti donc normalement ELLE n'avait plus rien. Pourtant, il était encore là, sortant de ses entrailles, identique au corps flétrissant dont elle avait accouché la veille. Ca l'avait abasourdie et elle avait compris que quoiqu'elle fasse, il reviendrait toute les nuits. Elle avait alors jeté les deux foetus au loin dans la pièce.

Avec le temps, elle avait commencé à chasser les hommes et non les rats et autres bêtes insignifiantes. Ce n'était plus une question de proche victime venant à elle maintenant mais vraiment de chasse, piège et parfois traque. Avec son gros ventre au début, elle s'était aperçue d'une chose: Face à une femme enceinte, les hommes venaient à plusieurs. Rarement, ils étaient seuls pour l'aider, souvent à deux et deux, cela représentait plus de risques, plus de chances d'avoir des problémes aprés. Elle l'avait appris quand un des deux, s'était enfui et que d'autres étaient venus en masse. Elle avait dû fuir rapidement, quitter la ville, s'exiler ailleurs pour ne pas devenir victime. Du coup, elle avait trouvé un truc: chaque soir, elle s'ouvrait le ventre et extrayait "l'appendice". Elle le jetait dans un coin avec ceux des autres jours puis partait chasser.

Là, elle vient de finir de boutonner son pantalon. Elle nettoie un peu du sang noir et épais recouvrant sa cicatrice. Bientôt la cicatrice ne sera plus béante. Elle se demande combien d'hommes voudront partir à l'écart ce soir, quel sera le goût de leur sang. Bah, peu importe, ce sera sa surprise.

Elle s'en va et quand elle referme la porte de son refuge, un tas de foetus disparait progressivement dans la noire obscurité.

2h 20 (grosso modo).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim 2
Victime


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 07/10/2008

MessageSujet: Re: Ecrits   Jeu 23 Oct - 19:16

Shopping

C'est une robe rouge avec un pull assorti, posé sur un mannequin au centre de la vitrine éclairée d'un magasin de centre ville. Elle est devant, habillée de vêtements quelque peu usés pour ne pas dire troués en train de regarder ces beaux habits neufs.

Elle les voudrait, ils lui feraient plaisir. La robe rouge surtout. Il y a si longtemps qu'elle n'a pas porté de robe, de robe rouge exactement. Elle voudrait pouvoir entrer dans le magasin, être saluée par un vendeur affable qui lui demanderait "Que puis je pour vous Madame ?" ou "Y-a t-il un de nos articles qui vous ferait plaisir ?" et à qui elle répondrait "Oui, voyez vous, cet ensemble là". "Voulez vous l'essayer ?" Oui et ils se dirigeraient vers la cabine. En chemin, le vendeur en bon professionnel, attirerait son attention sur tel ou tel article qui vous irait trés bien Madame, d'ailleurs, vous devriez l'essayer. Essayer, cela ne coûte rien. Elle ferait son shopping, se faisant courtiser, complimenter dans le seul but d'acheter. Oui, cela arriverait si le magasin n'était pas fermé. Si le magasin n'était pas toujours fermé.

Qu'on le veuille ou non, la vie de vampire est une vie de contrainte, une vie qui vous empêche de voir le jour, une vie qui vous empêche de faire du shopping car les magasins n'ouvrent que le jour. Ce n'est pas l'argent qui manque car l'argent, on en trouve toujours sur les gens qu'on vampirise. Le seul problème, c'est que faire de cet argent ? Où le dépenser ? La nuit, seuls les bars, les boîtes de nuit et les sandwitcheries restent ouverts. Tous les autres magasins sont fermés.

Alors pour pallier cela, elle a trouvé la solution, sa solution. Une quinzaine de sacs plastique, des pavés, une masse artisanale de fortune. Trois endroits. Il faut frapper au moins à trois endroits différents la vitrine pour que celle-ci s'effondre et laisse un passage suffisant pour passer. Une fois le premier coup donné, il faut faire vite car trois minutes aprés, la police arrive. Si on met plus de trois minutes, il faut tuer les policiers au risque d'attirer d'autres personnes, de perdre son anonyme tranquillité plus tard. Alors, il faut mettre moins de trois minutes pour casser la vitre, prendre les affaires, glisser l'enveloppe et s'enfuir. Car à chaque fois, elle laisse derrière elle une enveloppe avec le prix des articles qu'elle prend. C'est la moindre des choses; c'est du shopping aprés tout, pas du vol.

Elle souffle avant d'agir. Un, deux , trois ... Le shopping vampirique peut commencer.

2h 10 (mis sur deux jours)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippe Lemaire
Admin
avatar

Nombre de messages : 1678
Age : 54
Localisation : Saint Ouen sur Iton
Date d'inscription : 15/01/2007

MessageSujet: Re: Ecrits   Lun 27 Oct - 15:23

" Avant de sortir " est... odieux Kim ! C' est-à-dire excellent pour un amateur de fantastique... Twisted Evil Faut avoir l' esprit à écrire des horreurs quand même pour avoir été chercher cette situation particulière !... Laughing

" Shopping " tape davantage dans l' humour noire mais j' aime plutôt pas mal aussi.

Ca me fait penser à ces recueils où tu trouves plein de nouvelles brèves sur les vampires et où chaque auteur s' interesse à un point bien précis de la nature/condition vampirique.

Tu as une belle plume en tout cas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://sites.google.com/site/philip63lemaire/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ecrits   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ecrits
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quai des Ecrits
» George Sand et Musset (film, romans, théâtre et lettres)
» A la reconquête de notre amour...
» QUELS SONT LES MEILLEURS LIVRES QUE VOUS AVEZ LU ?
» Perses achéménides tardifs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Philippe Lemaire Forum :: LE COIN BD & LITTERATURE / THE CARTON’S CORNER and LITERATURE :: DESSINS, SCENARIOS ET MANUSCRITS /DRAWINGS, SCENARIOS AND MANUSCRIPTS-
Sauter vers: